Fast & Furious 9


Fast & Furious 9
Réalisateur :
Justin Lin
Pays d'origine :
US
Titre original :
F9 The Fast Saga
Durée :
2h23
Année :
2021
Date de sortie nationale :
14/07/2021
Genre :
AC
Casting :
Vin Diesel, Michelle Rodriguez, Jordana Brewster, Tyrese Gibson, Ludacris…
Synopsis :
Si Dom Toretto mène une vie tranquille, loin du bitume, auprès de Letty et de leur fils, le petit Brian, ils savent bien tous les deux que derrière les horizons les plus radieux se cachent toujours les dangers les plus sournois. Cette fois, pour sauver ceux à qui il tient le plus, Dom va devoir affronter les démons de son passé. Son équipe se rassemble pour démanteler un complot à échelle mondiale mené par le tueur le plus implacable qu'ils aient jamais affronté, aussi redoutable avec une arme que derrière un volant : Un homme qui n'est autre que le frère désavoué de Dom, Jakob.
Filtres
Version
Format
image
confort
son
Version
Format
image
confort
son

sorti le 14/07/2021

Amateurs d’action dantesque, de personnages plus badass les uns que les autres, de cascades et courses poursuites défiant les lois de la physique, du corps humain et de la mécanique, vous le savez probablement déjà mais ce neuvième volet de Fast and Furious ne pourra que vous plaire.

Réalisateur des épisodes trois à six, Justin Lin signe son retour derrière la caméra et cela se ressent pleinement ! Adoptant le style des Mission Impossible depuis F6, les changements de réalisateurs pour les septièmes et huitièmes volets s’étaient fait sentir sur la mise en scène qui, malgré des idées de situations toujours plus folles, peinait à atteindre le sentiment de grandiose des précédents volets. Au-delà de sa photographie appréciable, c’est bien dans son timing précis du montage et dans la répartition entre effets pratiques et numériques que le réalisateur parvient à créer ce sentiment de lâcher prise des règles mécaniques et scientifiques en faveur du pur spectacle.

Créateur de l’essence et de l’esprit de « famille » désormais indissociable de la saga, Justin Lin fait intervenir de nombreux personnages et éléments des précédents volets pour surprendre et satisfaire le spectateur par des retours inattendus. Les interactions et rapports entre les membres de cette grande famille de personnages, de nouveau forcés à sauver le monde, participent à l’intérêt et aux enjeux des scènes d’actions parfaitement réalisées. Conscient de ses propres clichés, le film s’en joue au travers des dialogues de Roman, tout en élevant, en parallèle, les curseurs de la jouissive invraisemblance toujours plus haut. Inutile donc de chercher à saisir les notions de crédibilité ou de réalisme, ouvrez grand les yeux et laissez-vous simplement porter par ce voyage international aussi rapide qu’enragé.

Gwendal Ollivier