Les Eternels


Les Eternels
Réalisateur :
Chloé Zhao
Pays d'origine :
US
Titre original :
Eternals
Durée :
2h37
Année :
2021
Date de sortie nationale :
03/11/2021
Genre :
AC,FA,SF
Casting :
Angelina Jolie, Kit Harington, Richard Madden, Gemma Chan, Kumail Nanjiani…
Synopsis :
Appartenant à une ancienne race d'êtres humains, les Eternels, qui peuvent manipuler l'énergie cosmique, ont été créés par les Célestes afin de protéger la Terre contre leurs homologues, les Déviants.
Filtres
Version
Format
image
confort
son
Version
Format
image
confort
son
La Mézière
Du mer 8 décembre
au mar 14 décembre
22:00
vf 2d 4k 7.1
Rennes
Du mer 8 décembre
au mar 14 décembre
21:00
vost 2d

sorti le 03/11/2021

Alors que les Avengers avaient bénéficié de films indépendants avant un rassemblement, Chloé Zhao, réalisatrice récompensée aux Oscars, Golden Globes et BAFTA pour son Nomadland, accomplit la lourde tâche de présenter une équipe au complet, encore plus dense que celle des Gardiens de la Galaxie, et ce, en un seul long métrage. Bien que les premiers retours de la presse américaine dénoncent des longueurs, la durée est bel et bien nécessaire pour introduire cette petite dizaine de personnages, présenter leurs pouvoirs et leur personnalité et les développer par les conflits idéologiques auxquels ils ont fait face durant leurs milliers d’années d’existence et ceux auxquels ils seront confrontés suite au Blip (disparition puis réapparition de la moitié de l’univers suite au claquement de doigt de Thanos puis de Hulk) qui n’a fait que retarder l’Émergence.

Ayant déjà travaillé sur 4 films du MCU dont le très beau Doctor Strange, Ben Davis livre une photographie fidèle à la patte de la réalisatrice. Ainsi, pour la première fois dans cet univers de super-héros, l’action ne se déroule dans aucune ville mais plutôt dans de grands espaces naturels (désert, forêt, océan, terrain enneigé et volcanique) qui construisent progressivement un véritable sentiment de menace planétaire, la Terre en tant qu’entité de la nature pouvant être réduite à néant en cas d’échec. La photographie impressionne aussi dans la représentation du gigantisme d’Arishem, Premier Céleste, dont la taille démesurée est appuyée par le ridicule d’un humain au premier plan, bien mis en avant par une 3D immersive grâce à une mise en scène contemplative.

En plus des stars de Game of Thrones Richard Madden et Kit Harington, le compositeur de la série culte d’HBO se retrouve aussi sur ce projet pour livrer une bande originale jouant avec ce qu’il maîtrise le mieux. Suivant les époques très éloignées qu’explore le film, Ramin Djawadi a recours à des instruments acoustiques variés qu’il orchestre avec une grâce mystique collant aux reconstitutions de décors irréels et fantasmés tel que les Jardins de Babylone. Des chœurs de femmes apportent une noblesse naturelle aux Éternels et aux Célestes, tandis que des notes synthétiques rendent compte de la dimension technologique futuriste notamment pour caractériser le Domo, vaisseau triangulaire épuré dans lequel l’équipe atterrit à l’aube de l’humanité.

Amenant enfin la suite de la phase 4 du MCU vers des enjeux cosmiques, le film ne fait clairement pas office de simple épisode et pourrait toutefois presque se suffire à lui-même. Car si ses enjeux et ses personnages dépassent de loin le simple cadre terrestre, le métrage transpire d’une humanité profonde et sérieuse comparable aux films DC de Zack Snyder. Introduits comme des antagonistes monstrueux, les Déviants s’humanisent pour devenir le revers de la pièce créée par les Célestes, gommant le machiavélisme pour se révéler comme miroir des Éternels, le bon et le mauvais rôle d’un même plan. Que ce soit dans la représentation des conflits humains millénaires dans lesquels cette équipe d’êtres surpuissants ne peut intervenir ou dans la représentation de leurs pouvoirs divins puis de leur symbiose, Chloé Zhao construit une véritable petite fresque mythologique, une tragédie épique et somptueuse autour de ces héros éternels.

Gwendal Ollivier