Eiffel


Eiffel
Réalisateur :
Martin Bourboulon
Pays d'origine :
FR
Titre original :
Eiffel
Durée :
1h49
Année :
2020
Date de sortie nationale :
13/10/2021
Genre :
CO,DR
Casting :
Romain Duris, Emma Mackey, Pierre Deladonchamps, Andranic Manet, Armande Boulanger…
Synopsis :
Venant tout juste de terminer sa collaboration sur la Statue de la Liberté, Gustave Eiffel est au sommet de sa carrière. Le gouvernement français veut qu'il crée quelque chose de spectaculaire pour l'Exposition Universelle de 1889 à Paris, mais Eiffel ne s'intéresse qu'au projet de métropolitain. Tout bascule lorsqu'il recroise son amour de jeunesse. Leur relation interdite l'inspire à changer l'horizon de Paris pour toujours.
Filtres
Version
Format
image
confort
son
Version
Format
image
confort
son
Pleurtuit
Jeu 9 décembre
14:30
vf 2d

sorti le 13/10/2021

Se concentrant sur la romance passée et les retrouvailles entre Gustave Eiffel et Adrienne Bourgès au moment où l’ingénieur s’apprête à produire son œuvre majeure, le réalisateur, Martin Bourboulon nous plonge dans une œuvre sentimentale bien plus que dans l’histoire de la construction de l’édifice symbolisant aujourd’hui Paris voire la France entière.

Constamment portée par le cadreur, la caméra flotte avec stabilité dans les décors pour nous régaler visuellement des magnifiques reconstitutions d’époque, aussi bien dans les costumes que sur la ville et les différentes phases de la construction du monument. Restant à échelle humaine, le réalisateur utilise une large variété de valeur de plan, allant d’inserts sur une partie spécifiquement sensuelle d’un corps à des plans larges et vertigineux depuis les hauteurs du premier étage de la tour. Y compris dans ces moments plus intimes, le cadre n’est donc jamais parfaitement fixe, apportant véritablement un sentiment de vie à l’ensemble des scènes comme si le cadreur lui-même n’avait pas la possibilité de poser sa caméra sur un pied.

Construit sur deux temporalités, le métrage est habilement rythmé entre un présent où les deux amants semblent incapables de se parler et un passé qui relate leur romance que certains jugeront sûrement trop mièvre mais qui est complètement assurée par le duo d’acteurs incarnant merveilleusement le couple, aussi bien du côté de Romain Duris, toujours aussi charmeur, que du côté d’Emma Mackey qui fait ici sa première apparition sur grand écran après son succès dans la série Netflix, Sex Education. La partition d’Alexandre Desplat contribue aussi grandement à accentuer le lyrisme des scènes par une orchestration classique mettant bien en avant les cordes pour souligner les envolées de cet amour et la fougue des deux amants. Pilier central du récit, cette relation est dépeinte avec réalisme aussi bien dans la chaleur des sentiments qui s’y jouent que dans la froideur des obstacles qui s’y opposent et nous laisse sur une très belle note quant au possible véritable symbole de la forme de la tour Eiffel.

Gwendal Ollivier